Brabant Wallon Dimitri Legasse a présenté les grandes lignes du programme qu’il défendra pour les prochaines élections

Il y a quelques semaines, Action communale et Re Nouveau officialisait leur "Union" sur une seule et même liste à Rebecq. L’heure est à présent au programme et Dimitri Legasse, l’actuel bourgmestre rebecquois, a levé un coin du voile sur les grands axes qui le constitueront. "Nous lutterons activement contre les pollueurs en recréant la brigade propreté car l’obligation coûts vérité en matière de déchets ne doit pas pénaliser les citoyens respectueux, explique-t-il. Nous voulons ainsi rendre nos villages et nos paysages plus beaux et plus propres tout en préservant l’environnement naturel et bâti."

Pour réduire et faire baisser la pression fiscale, "Union" entend supprimer la taxe égouts. "Les contributions doivent être en fonction de la capacité contributive afin de servir au mieux l’intérêt général au travers de services communaux destinés au plus grand nombre, pensons par exemple aux écoles."

Et de pointer l’aide et l’attention toute particulière qui sera donnée aux personnes les plus fragiles, jeunes ou moins jeunes. "L’accès au logement, la petite enfance, les aînés et les personnes handicapées ou différentes retiendront notre plus grande attention, le degré de civilisation d’une cité se mesurant à l’attention qu’elle porte à ces derniers. À titre d’exemple, face à la pénurie de médecins avérée dans notre commune, nous soutiendrons la création d’une maison médicale", continue Dimitri Legasse.

Sans oublier de mentionner la mobilité, l’activité économique, agricole et touristique. "Nous ferons de la Senne une opportunité en développant le tourisme autour des moulins d’Arenberg et en réalisant le projet de petite centrale hydroélectrique. Évidemment, nous continuerons de lutter contre les inondations", conclut le bourgmestre de Rebecq qui entend bien briguer un second mandat à la tête de la commune au soir du 14 octobre.