Brabant Wallon La commune de Rebecq entend mettre sur pied une meilleure collaboration entre les différents acteurs.

Ces derniers temps, nombreux sont les automobilistes brabançons wallons à se plaindre de l’état des routes. Mais cette fois-ci, ce ne sont plus les nids-de-poule qui sont visés mais bien… les tracteurs et les agriculteurs.

En cause ? De longues traînées de boue laissées par les engins lorsqu’ils sortent de leurs champs. Un point soulevé lors du conseil communal de Rebecq par l’Ecolo Christian Mahy. "Il va falloir qu’il y ait du changement un jour, lance-t-il. Je pense qu’il serait important d’avoir une discussion avec les agriculteurs car non seulement les rues sont sales mais elles sont également bloquées."

Connaissant extrêmement bien le milieu, la présidente du CPAS, Sophie Keymolen, a apporté quelques précisions notamment au niveau du timing des sorties des agriculteurs. "Il faut savoir que ces jours sont programmés mais entre le moment de l’information et le temps de le signaler aux riverains, c’est compliqué. De plus, ils sont parfois liés à des firmes."

De son côté, l’échevin de l’Agriculture, Hervé Meersschaut, confirme qu’une meilleure collaboration est en projet. "Il est dans l’intention de la commission du conseil agricole d’élaborer une charte qui serait un document de sensibilisation au milieu agricole et aux difficultés que rencontrent les agriculteurs."

Mais cette sensibilisation n’ira pas à sens unique. Les agriculteurs seront également mis à contribution. "Dans le prochain numéro du bulletin communal, un article sur cette problématique est prévu car il est également important de sensibiliser le milieu agricole afin qu’il nettoie les routes qu’ils empruntent lorsqu’ils sortent des champs. C’est d’ailleurs un débat et un échange que nous mènerons en ce début de mois de janvier", conclut l’échevin de l’Agriculture de Rebecq.

Une problématique qui peut engendrer des accidents mais également coûter cher aux agriculteurs récalcitrants. En effet, l’amende peut monter jusqu’à plusieurs centaines d’euros !