Brabant Wallon

Toujours avec des kartings à essence et des extracteurs d’air qui fonctionnent !

Prévue le 14 février dernier, l’ouverture du Wavre Indoor Karting a dû être repoussée suite à l’intoxication au monoxyde carbone dont ont été victimes 72 personnes, en majorité des jeunes, lors de l’épreuve inaugurale réservée à des habitués des épreuves pour kart quatre temps. Mais depuis ce malheureux accident suite à certaines « malveillances », la famille de Mevius a subi plusieurs inspections des pompiers et des différents services liés à la sécurité afin de pouvoir rouvrir au plus vite. « Nous avons connu des moments difficiles, « explique le propriétaire du WIK Ghislain de Mevius. « Nous sommes restés en contact avec tous les pilotes intoxiqués et le plus important aujourd’hui est que tout le monde va bien. Le problème ce jour-là est que l’extracteur ne fonctionnait tout simplement pas. Ce problème a évidemment été résolu et nous avons pris des mesures de sécurité supplémentaires afin qu’un tel événement ne se reproduise plus jamais. »

Après avoir envisagé un instant d’échanger sa flotte de karts thermiques contre des engins électriques, le jeune rallyman a finalement décidé de conserver la solution initiale : « Les karts à essence n’étaient évidemment pas en cause et les karts électriques ne correspondent pas à notre philosophie qui, outre le loisir, est d’organiser des courses. Avec des électriques, impossible de mettre sur pied des endurances. Nous conservons donc les mêmes châssis et moteurs. Et je peux annoncer avec certitude que notre karting Indoor sera enfin ouvert au public début du mois de juillet, avant le 15 en tout cas. »

Voilà une bonne nouvelle pour tous les amateurs de karting loisir. « Et la finale du BIKC aura bien lieu chez nous au mois d’octobre, » conclut Ghislain de Mevius.