Brabant Wallon

La bourgmestre réfute les dires de l’opposition

Lors du conseil communal de ce lundi, les élus devait approuver une ouverture de voirie en vue de lancer les travaux du futur RER. Un point qui a suscité le débat et un "non" catégorique du groupe Ecolo alors que PS et MVW se sont abstenus.

"Rien n’a été pensé en termes de flux de mobilité pour traverser le centre de Waterloo vers le Chenois, déplore Jean-Louis Verboomen (Ecolo). Ce que nous proposons, c’est de renvoyer sa copie à Infrabel car on ne peut pas accepter un projet pareil. Cette modification de voirie est prématurée et nous pensons que vous avez subi des pressions pour répondre rapidement et ne pas plomber le projet du ministre. Ce serait une erreur de donner le go à cette modification de voirie."

Du côté de Bernard Catala et du groupe MVW, on estimait que les avis des Waterlootois n’avaient pas été assez pris en compte et que le plan proposé par Infrabel était tout simplement minimaliste ! "Je tiens à préciser que je n’ai subi aucune pression et qu’il faut faire preuve de bon sens, note Florence Reuter, la bourgmestre. Aujourd’hui, la priorité, c’est d’avoir ce RER. Quand un ministre tend une main pour qu’enfin ce RER devienne une réalité, il faut agir."

La bourgmestre ne rejette pas les propositions de l’opposition comme la construction possible d’une passerelle. "C’est cette modification de voirie qui permettra de tout mettre en place et en route. Tout ne pourra pas être intégré, c’est certain mais tout est prêt en ce qui concerne les demandes. Ce que je vois, c’est l’intérêt des Waterlootois et de nos habitants et là, l’arrivée du RER est primordiale pour régler ces problèmes de mobilité qui sont un fléau."