Brabant Wallon Le retour à la normale n’est pas prévu avant mercredi

Les habitants des immeubles 117 et 119 de la Résidence du parc de Jodoigne sont privés d’eau potable. "L’eau est trouble et brunâtre", nous a-t-on raconté.

Après investigations, la cause a été trouvée : un problème technique au niveau du by-pass à cause duquel les eaux sales se sont infiltrées dans les eaux claires, les rendant impropres à la consommation.

Bien que la résidence soit du domaine privé, les autorités communales ont déclenché le plan catastrophe. "Étant donné le nombre de personnes impactées (130 habitants dans 40 appartements) et en prévision de la vague de chaleur qui arrive, j’ai décidé, en concertation avec le médecin de la ville, de faire appel à la protection civile afin que des berlingots d’eau potable soient mis à disposition des habitants", nous a expliqué Ludivine Henrioulle, bourgmestre faisant fonction, en l’absence de Jean-Luc Meurice.

Ainsi, plus de mille litres ont déjà été distribués en 48 h par les ouvriers communaux. "Et cela continuera jusqu’à la résolution du problème", précise l’échevine.

En parallèle, le syndicat de la copropriété a fait le nécessaire pour que chaque personne impactée soit informée de la situation dans les plus brefs délais. "L’eau ne peut plus être utilisée, si ce n’est pour la chasse d’eau."

Des travaux de nettoyage et désinfection de toute la tuyauterie des immeubles sont prévus pour ce samedi et dimanche. Ensuite, la SDWE devra procéder à des analyses de la qualité de l’eau dont les résultats ne seront attendus que deux ou trois jours plus tard. Un retour à la normale est donc espéré pour mercredi prochain.