Brabant Wallon

La dernière séance du conseil communal à Chaumont-Gistoux a laissé un doute dans l’esprit de plusieurs personnes. En cause, la demande (acceptée) d’Ecolo, pourtant dans la majorité avec ARC, de reporter le point concernant le poste "Travaux", dans un dossier ORES, éclairage public, où il est question de remplacement de 33 sources énergivores à divers endroits de l’entité communale.

Il est vrai que l’on peut se demander pourquoi ce report alors qu’il aurait suffi de régler cela en réunion de majorité, par exemple… Interrogé à ce sujet, Luc Mertens, échevin Ecolo, apporte toute la lumière sur ce positionnement des verts. "Que l’on n’y voit aucun souci avec notre partenaire de majorité ARC dans cette demande de report ! La raison est très simple, le dossier est arrivé très tardivement et nous en avons pris connaissance alors que l’ordre du jour était envoyé. Nous avons simplement quelques questions techniques sur les nouveaux luminaires envisagés. Il y a un réel débat à avoir sur ce sujet, en vue de faire le meilleur choix en matière environnementale. Vu la matière très spécifique, il était plus logique de faire reporter le point. Nous aurons donc au prochain conseil communal, la présence d’une personne d’ORES afin qu’elle nous apporte toutes les précisions utiles. Nous avons également appris que la commune de Rixensart avait les mêmes inquiétudes que nous… Une personne qui a géré cela chez eux viendra également nous apporter leurs conclusions !"

Pas question donc de tensions et encore moins de divorce en vue entre Ecolo et ARC à l’approche des élections. "Nous n’avons pas toujours les mêmes points de vue, c’est certain, mais nous en parlons. Mais clairement, nous n’avons jamais eu de disputes. Maintenant, il est vrai que pour la prochaine législature, nous avons certaines revendications et exigences. Nous espérons que les électeurs nous soutiendront, afin que l’on puisse avoir du poids dans les futures décisions politiques à Chaumont-Gistoux !"