Brabant Wallon

Le prix proposé lors des enchères ne répondait pas aux attentes des propriétaires

Le château de Merode, situé à Rixensart et classé au patrimoine exceptionnel de Wallonie, a été mis en vente jeudi après-midi à la maison du notariat à Wavre. La propriété a été divisée en huit lots dont le premier comprenait le château lui-même, ses dépendances, le parc et l'église pour un total de 116,19 hectares. Il n'y avait pas de prix de départ et la première enchère a été placée à 300.000 euros. Finalement, il a été adjugé à 1,7 million d'euros à l'homme d'affaires Walid Rizkallah. Un prix trop faible et les vendeurs ont finalement décidé de le retirer de la vente, comme deux autres lots. Le lot 2, représentant 13 hectares de pâtures, n'est pas monté plus haut que 100.000 euros alors qu'une caution de 200.000 euros était exigée des candidats à l'achat. Il a donc été retiré également, tout comme le lot 3 composé d'1,33 hectares de prairie dont le meilleur enchérisseur n'a proposé que 65.000 euros.

Les notaires et les vendeurs se sont retirés juste après l'adjudication des huit lots. Lorsqu'ils sont revenus dans la salle, ils ont confirmé le retrait de la vente des trois premiers lots, en précisant que des amateurs s'étaient fait connaitre entretemps pour le château et que toutes les offres restaient bienvenue pour une prochaine vente sous seing privé. Certains des indivisionnaires étant protégés, cette vente ne pourra se faire que moyennant l'accord d'une juge de paix, qui assistait jeudi après-midi à cette vente publique volontaire de la propriété de Mérode.

Walid Rizkallah, l'homme d'affaires brabançon wallon qui avait émis la dernière proposition à 1,7 million d'euros lors de la mise aux enchères, a précisé à la sortie de la salle qu'il allait faire une proposition aux notaires pour tenter de racheter le château, le restaurer et à nouveau le faire vivre.