Brabant Wallon Grégory Verté sera tête de liste et pourra compter sur Anne Lambelin

Les socialistes rixensartois ont levé le voile, samedi, sur leur nouvelle identité politique, en vue du scrutin communal d’octobre prochain. "Avec ce nouveau nom, SolidaRix, on vise sur plus d’ouverture, tout en conservant nos valeurs de gauche, précise le président de la section , Benjamin Deveuster. En pratique, dans les réunions que l’on tient pour établir le programme, on remarque une énergie assez positive notamment grâce à ce nouveau nom. Beaucoup de personnes s’identifient au nouveau nom de la liste."

Le parti veut réaffirmer un positionnement à gauche en essayant de se différencier des autres partis politiques. "Rixensart est un peu particulier avec une très forte dualisation de la politique et un risque d’une très forte dualisation au niveau de la population. On doit veiller à garder un certain équilibre."

Des alliances ? "Ce n’est pas encore à l’ordre du jour, on se concentre sur notre programme. Mais on espère faire mieux qu’en 2012, où nous avions perdu un siège, passant de quatre à trois."

SolidaRix pourra compter sur son chef de file Gregory Verté et Anne Lambelin, députée wallonne. "Je suis confiant et fier de la tâche qui m’est demandée, confie Grégory Verté. Confiant car je suis bien entouré et fier quand je vois les personnes qui veulent nous rejoindre."

Et le chef de file d’espérer revenir au pouvoir. "Je veux participer à une nouvelle majorité. Quand je vois tout le travail de nos mandataires, cela démontre que notre place est importante dans la vie politique locale. Même Jean Vanderbecken était très satisfait de notre travail. Nous étions des partenaires de qualité. Et on ne me fera pas croire qu’on n’a plus besoin de la solidarité à Rixensart. Le combat continue."