Brabant Wallon

Le bourgmestre d'Ottignies Louvain-la-Neuve, Jean-Luc Roland (Ecolo), mis en cause jeudi par les collectifs de l'animation étudiante dans un communiqué dénonçant une "politique sécuritaire à deux vitesses" à Louvain-la-Neuve, a réagi avec des mots très durs. 

Pour le bourgmestre ottintois, ce genre d'insinuations est inacceptable, contraire à la réalité et irresponsable puisqu'elle alimente une opposition entre étudiants et non-étudiants contraire au projet fondamental de Louvain-la-Neuve. Les collectifs étudiants ont publié un communiqué pour s'étonner que le marché de Noël de Louvain-la-Neuve ne fasse pas l'objet de mesures de sécurité particulière, alors que certaines manifestations étudiantes souffrent de la mise en place de dispositifs de sécurité particulièrement contraignants, et que les 24 heures vélo d'octobre dernier ont dûs être annulées à cause du coût de ces mesures de sécurité.

"Ce genre d'insinuations est inacceptable, irresponsable et contraire au plus élémentaire constat des faits. Il n'y aucune volonté de brimer les animations étudiantes. Le marché de Noël, comme le marché de Louvain-la-Neuve chaque semaine, n'est pas entouré de barrières mais il fait l'objet de contrôles accrus. Par contre, toutes les manifestations importantes style 'concert', avec du monde amassé en un seul endroit pour un temps relativement long, qu'elles soient organisées ou non par les étudiants, font l'objet d'une protection avec des barrières Herras et un contrôle d'accès. Je trouve lamentable et triste de la part des collectifs étudiants d'attiser l'opposition entre étudiants et habitants de Louvain-la-Neuve", a indiqué le bourgmestre Roland.