Six mois pour une mère violente

Vincent Fifi Publié le - Mis à jour le

Brabant Wallon

Véronique a fait vivre des moments difficiles à ses enfants, puis a disparu…

BRAINE-L’ALLEUD Le 6 avril 2010 vers 1 h, la police a dû intervenir au domicile de Véronique D., à Braine-l’Alleud. Elle a appelé elle-même pour se plaindre du comportement de ses fils. Mais elle était ivre, comme trop souvent à cette période.

Et dans cet état, elle avait l’habitude de faire vivre des moments difficiles à ses deux garçons. Ainsi, ce soir-là, elle avait giflé l’aîné, âgé de 17 ans. Alors, pour qu’elle se calme, celui-ci l’avait maintenue au sol. Mais elle s’était dégagée. Et alors que les enfants tentaient de rassembler les bouteilles vides pour les montrer aux policiers, elle s’était à nouveau montrée violente.

Lorsque l’équipe d’intervention est arrivée, les enfants ont indiqué que, lorsqu’elle était ivre, leur mère avait déjà menacé de les égorger dans leur sommeil, faisant référence à l’affaire Lhermitte.

Ils ont également montré aux agents une vidéo filmée avec un GSM, et sur laquelle on voit cette maman tenter d’étrangler son cadet. Sans vouloir l’accabler : le garçon a tout de suite reconnu que la vidéo était tournée pour montrer à sa mère, une fois redevenue sobre, de quoi elle était capable sous l’influence de la boisson. Et il a précisé qu’il en avait un peu rajouté…

La dame était déstabilisée à l’époque par plusieurs décès de proches. Et elle niait, contre toute évidence, ses problèmes de boissons.

Elle était poursuivie il y a un mois en correctionnelle pour ces faits de violence. Mais elle n’est pas venue, et pour cause : alors que le service d’aide à la jeunesse tentait de l’aider à surmonter ses difficultés, en novembre 2010, elle a retrouvé un nouveau compagnon et est partie avec lui pour vivre en Afrique, abandonnant ses enfants en Belgique.

Le tribunal a rendu son jugement jeudi : elle écope de six mois d’emprisonnement ferme.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner