Brabant Wallon Le Waterlootois a battu un joueur du Top 100 mondial pour la première fois.

Actuellement en Ouzbékistan, le Brabançon Clément Geens écume les courts à l’étranger depuis plusieurs semaines. Après une absence assez longue en raison d’une opération en novembre dernier, il revient bien dans le coup et les résultats commencent à suivre. "Je commence à avoir de très bonnes sensations et à retrouver un bon niveau de jeu", confie-t-il.

La preuve avec quelques résultats intéressants lors de tournois 15.000 $ : une finale à Veigy Foncenex, une demi-finale à Antalya et à Cascais, un quart à Bressuire et à Tipton, et même une victoire en double avec Jeroen Vanneste à Cascais. "Mon jeu se met en place petit à petit. J’essaie d’être plus offensif, je prends donc plus de risques et je commets fatalement parfois plus de fautes. Je dois encore gagner en constance."

Mais les progrès sont là, en témoigne sa récente victoire face à l’Argentin Renzo Olivo, 91e à l’ATP. Soit son premier succès face à un joueur du Top 100 mondial. "Battre un joueur du Top 100 pour la première fois a été une grande satisfaction, tant au niveau tennistique que mental. J’ai affiché un très bon niveau de jeu tout au long du match. Cette victoire est une source de motivation, car cela prouve que mon niveau de jeu me permet de rivaliser avec des joueurs de ce classement."

La preuve que le travail effectué ces derniers mois porte ses fruits. Et Clément n’a rien laissé au hasard. Même écarté des courts, il a travaillé dur. "Ma longue période d’indisponibilité forcée, à la suite de mon opération, m’a permis de travailler l’aspect mental avec Michel Villacorta, mon coach mental. Avec lui, j’ai surtout appris à gérer mes émotions."

Actuellement, le Waterlootois se concentre sur son niveau de jeu, toujours avec cette envie de s’améliorer pour être plus performant lors des futurs tournois. Avec un premier objectif à atteindre. "Mes objectifs à court terme sont clairement de jouer un maximum de challengers et, à moyen terme, de rentrer dans les tableaux de qualifications des ATP."

Et un rêve ultime. "Les tournois du Grand Chlem sont à la fois un rêve et un objectif pour un joueur de tennis. C’est pour participer à des tournois comme ça qu’on s’entraîne dur chaque jour."