Brabant Wallon

Un Tubizien avait croisé deux policiers à la sortie d’une station-service

Le 19 août 2017, deux policiers de la zone Ouest Brabant wallon qui se trouvaient dans une station-service ont été pris à partie par un homme à qui ils ont déjà eu affaire. Un des agents était tranquillement en train d’acheter des cigarettes lorsque le quinquagénaire visiblement en colère l’a accosté. "Toi et ton ami, je vais vous égorger comme des porcs !", a-t-il menacé, en citant le nom et le prénom d’un des deux policiers.

Dans le contexte de l’époque et des policiers qui avaient été ciblés par des attaques, notamment à Schaerbeek et Charleroi, ce genre de propos étaient assez malvenus.

Mais le gaillard était manifestement ivre et, dans un premier temps, les agents n’ont pas réagi. Paroles malheureuses dues à un trop-plein d’alcool ? Sauf qu’en sortant de la station, l’homme qui était remonté dans son véhicule a mimé plusieurs fois des gestes d’égorgement en les regardant. Et il a commencé à suivre les policiers. Une plainte a dès lors été déposée.

Le ministère public avait proposé au Tubizien menaçant de s’en tirer sans comparaître devant la justice, en payant une transaction dont le montant avait été fixé à 150 euros.

Mais le courrier envoyé est resté lettre morte, et l’homme a été cité devant le tribunal correctionnel pour une prévention de menaces. Il n’est cependant pas venu s’expliquer à Nivelles et le ministère public, jugeant les propos tenus scandaleux, avait requis à l’audience une peine de six mois de prison avec sursis.

C’est que le prévenu, déjà condamné à une peine d’emprisonnement pour sanctionner des vols, devait savoir à quoi il s’exposait en s’en prenant de cette manière à des policiers qui ne lui avaient rien fait de particulier.

Le tribunal vient de rendre son jugement : il est plus modéré que les réquisitions puisque le Tubizien s’en tire avec un emprisonnement de 15 jours, assorti d’un sursis total durant trois ans. Par contre, il devra payer une amende ferme de 560 euros.