Brabant Wallon L’idée est de leur permettre de mieux accueillir les enfants en bas âge

La députée wallonne et communautaire, Lyseline Louvigny, s’est intéressée aux difficultés que rencontrent parfois les parents en dressant un simple constat : les bâtiments publics ne sont pas toujours équipés des installations pour faire face à la présence d’enfants en bas âge. Face à cette situation, elle a décidé de déposer une motion au conseil communal de Tubize visant à améliorer l’accueil des enfants en bas âge dans les bâtiments publics fréquentés par les citoyens. "Tubize se veut être la ville de tous les Tubiziens, enfants compris. Force est en effet de constater que peu de structures publiques disposent d’équipements tels qu’une table à langer, un micro-ondes ou un espace de jeux et ce, bien qu’elles soient souvent fréquentées des parents accompagnés de leurs enfants", explique-t-elle.

La présence de ces enfants dans des bâtiments publics s’explique pour plusieurs raisons : soit une procédure administrative (délivrance de la Kids-ID), soit le bâtiment les accueille pour des activités spécifiques, soit ils accompagnent tout simplement leurs parents. "Il paraît donc naturel mais nécessaire d’améliorer les conditions d’accueil des enfants en bas âge pour que tous les parents puissent répondre aux besoins des nouveau-nés, indépendamment de l’endroit où ils se trouvent."

Une réalité bien saisie au niveau du secteur privé puisque ces aménagements sont de plus en plus présents dans les restaurants, parcs d’attractions et autres centres commerciaux. "Faciliter l’accueil des Tubiziens lorsqu’ils se rendent dans les bâtiments communaux s’inscrit parfaitement dans la volonté de la Ville de développer une administration de proximité, pensée et conçue pour le citoyen. Il s’agit de leur offrir une meilleure expérience au sein des bâtiments publics et d’éviter toute forme de stress chez les parents qui se retrouvent parfois contraints d’attendre avec leurs enfants dans des conditions difficiles, ce qui n’est également pas positif pour les employés qui les accueillent."

En tant que jeune maman elle-même, cet enjeu tient à cœur de la députée-échevine empêchée qui entend améliorer la qualité des services rendus aux petits Tubiziens.