Brabant Wallon

Il est estimé entre 30.000 et 40.000 euros, prix de départ

Un bicorne de Napoléon sera vendu aux enchères lundi en France, avec en ligne de mire les près de deux millions d’euros déboursés en 2014 par un Sud-Coréen pour un chapeau similaire.

En 15 ans de règne, Napoléon en aurait usé environ 120. Une vingtaine ont été identifiés, dont celui-ci. "Il faut que ça corresponde en termes de dates, de taille de tour de tête. Il y a aussi des petits détails : il ne supportait pas la garniture, donc elle était toujours enlevée; il demandait des petits renforts à certains points pour pouvoir l’attraper", explique Étienne De Baecque, commissaire-priseur de la maison de ventes De Baecque et Associés.

Ce chapeau aurait été ramassé après la bataille de Waterloo par un capitaine hollandais. Selon le commissaire-priseur, cette pièce, mise à prix entre 30.000 et 40.000 euros, ne devrait pas égaler le record atteint par un autre bicorne en 2014. Le roi du poulet sud-coréen, Kim Hong-Kuk, président-fondateur du géant agroalimentaire Harim, avait déboursé 1,8 million d’euros pour acquérir un chapeau qui provenait d’une collection de Louis II de Monaco.

En novembre, une feuille de laurier en or de 10 grammes, destinée à orner la couronne portée par Napoléon Bonaparte lors de son sacre en 1804, avait été adjugée pour 625.000 euros à Fontainebleau.