Brabant Wallon En 2016, 837 Wavriens ont bénéficié de l’aide du CPAS. Soit 2,4 % de la population

Alors que le CPAS wavrien, comme toutes les autres institutions similaires du pays, a été confronté à d’importants enjeux en 2016 (accueil des exclus du chômage, prise en charge des candidats réfugiés…), l’institution peut se targuer d’une gestion particulièrement saine.

Ainsi, en 2016, le CPAS de Wavre a terminé l’année avec un boni d’1,75 million d’euros, alors même qu’il finalise la construction de sa nouvelle maison de repos. Un joli chiffre à toutefois relativiser : un report de paiement de la cotisation du fonds de pensions pour le personnel en CDI de 2015 à 2016 avait gonflé le chiffre de 622.410 €.

Le boni propre à l’exercice 2016 du CPAS de Wavre se porterait donc à 1,13 million d’euros. Ce dont se félicite la présidente Nathalie Demortier.

D’autant plus que ce boni engrangé s’est réalisé sans toucher aux droits sociaux des personnes inscrites au CPAS : en 2016, l’institution wavrienne a enregistré une hausse de son aide sociale de près de 118.000 €. Dont 85.000 € à destination des candidats-réfugiés.

Reste à savoir qui a profité de ces aides. L’an dernier, 348 personnes - soit deux de plus qu’en 2015 - ont bénéficié du revenu d’intégration, dont 36 étudiants. Par ailleurs, 67 personnes ont pu être remises au travail grâce à l’intervention directe du CPAS, dans le cadre d’un projet individualisé d’intégration sociale.

Au total, 837 Wavriens - soit 2,44 % de la population - ont bénéficié de l’aide financière du CPAS en 2016 alors que 2.096 familles ont bénéficié du service d’aide aux familles et 69 d’allocations de chauffage. Et pas moins de 22.908 repas chauds ont été servis, à domicile, par les services du CPAS wavrien.

Parmi les autres chiffres 2016 du CPAS de Wavre, on notera que 6.410 transports de personnes ont été réalisés, en plus grande partie au bénéfice des aînés, que 3.111 lessives ont été réalisées au lavoir social et que 97 brico-dépannages ont été réalisés chez les bénéficiaires du CPAS.