Brabant Wallon Les autorités iront dans les villages de l’entité pour assurer des activités.

En voilà une idée originale que celle que les autorités de Chaumont-Gistoux sont en train de mettre sur pied.

En effet, grâce à l’aide financière des organisateurs du Folestival à Longueville, un bus a été offert à la commune de Chaumont-Gistoux. Celui-ci est arrivé dans la commune à la fin du mois de décembre.

Il s’agit d’un bus de seconde main de la Stib. Un projet assez innovant va voir le jour, comme l’explique la présidente du CPAS, Natacha Verstraeten : "C’est important, c’est encore un beau projet commune-CPAS. Le projet se veut participatif et inclura les jeunes dès son début".

Ce bus itinérant pour la jeunesse part du besoin de lien social des jeunes mais aussi de l’impossibilité pour les autorités communales de leur octroyer un local dans chaque entité.

"Ce dossier est également issu du projet de groupes de jeunes rencontrés dans le cadre de nos actions comme Printemps et Été solidaires ainsi que du Réseau jeunesse. La commune et le CPAS ont donc développé un projet de bus qui se déplacera de quartier en quartier pour y assurer de manière régulière des activités et des animations de manière à pouvoir créer un lien de confiance avec les jeunes et de pouvoir les accompagner dans leur parcours."

Un bus, c’est bien, mais encore faudra-t-il l’aménager correctement pour qu’il soit le plus opérationnel possible lors des visites dans les différents villages.

Et là, les autorités sont à la recherche d’une subsidiation et exploitent toutes les pistes possibles. Si rien n’est encore bien arrêté, les idées fleurissent et, à coût réduit, des solutions devraient être dégagées très prochainement.

"Tout ce qui concerne l’aménagement de ce bus sera bien évidemment réfléchi avec les jeunes et avec nos partenaires, comme l’ensemble du projet d’ailleurs. On peut aussi déjà dévoiler que les animateurs travailleront à deux sur le projet. L’un proviendra du service jeunesse-ATL, l’autre du CPAS."