Brabant Wallon

Évidemment, quand on veut faire passer un message vis-à-vis du grand public, il y a des noms plus simple à adopter que "NpLUG"…

Mais c’est la tradition, LUG, pour Linux User Group, se retrouve dans le nom de tous les clubs qui promeuvent le système d’exploitation informatique Linux, et les logiciels libre en général. Np, lui, fait référence à Nivelles et à l’espace public numérique où se dérouleront désormais, tous les troisièmes mardi de chaque mois, les réunions de ce nouveau club. Ce sera de 20 h à 22h30, dans un local attenant à la bibliothèque, au Waux-Hall.

Concrètement , n’importe qui, quel que soit son niveau informatique, pourra participer aux formations, aux ateliers pratiques et aux conférences sur les divers aspects des logiciels libres. Les deux fondateurs du club sont Philippe Temesi et Jean-Marc Lecrignier, ce dernier s’occupant de l’informatique au sein de l’administration communale. Actuellement, une bonne partie des services de la ville fonctionne en utilisant des logiciels libres. "Il y a un côté militant à défendre le logiciel libre, reconnaît Jean-Marc Lecrignier. Mais il est de plus en plus utilisé pour les serveurs, les bases de données, la messagerie… Libre, ça ne veut pas dire gratuit. Cela veut dire que tout le monde a accès au code source. Donc on sait exactement ce qu’il y a dans ces programmes, comment ils ont été conçus. Donc des sociétés privées ne peuvent pas contrôler les logiciels qui sont utilisés par les services publics."

Les deux passionnés remettent également en cause l’idée reçue selon laquelle les logiciels libres sont plus compliqués à utiliser que les autres. "Il y a des distributions Linux très conviviales et grand public, c’est juste une question d’habitude. Chaque système a ses compatibilités et ses incompatibilités…" www.nplug.be