Brabant Wallon

Il a été édité pour les 60 ans du club philatélique

Si collectionner les timbres n’est plus un passe-temps favori de beaucoup de jeunes, il reste de véritables passionnés et le cercle philatélique nivellois, qui tient ses réunions chaque mois à l’Union, compte encore une cinquantaine de membres.

Pas mal pour un club qui fêtera ce week-end ses 60 ans d’existence ! "On est une bande d’amis : le timbre, c’est un loisir et c’est un plaisir, bien avant d’être un objet de spéculation", précise le Président, Jean-Paul Laes.

Une joyeuse bande qui, pour marquer ses six décennies, se réunira à l’Union, dimanche de 9 h à midi. On y fera sans doute la fête, mais le club y mettra également en vente les timbres qu’ils ont fait éditer pour marquer l’événement.

En se basant sur les photos de Robert China, du club photo Entre Nous, ils ont fait fabriquer par la Poste deux timbres : un représente la collégiale Sainte-Gertrude vue depuis le parc de la Dodaine, et l’autre Jean de Nivelles qui sonne l’heure au-dessus de sa tour. "C’est historique : le dernier timbre consacré à Nivelles avait été édité en 1970. Cela fait 48 ans", salue le bourgmestre Pierre Huart.

Le club a commandé 100 feuillets de huit timbres et on pourra les acquérir à la pièce (1,5 €) ou acheter une feuille entière. Comme le timbre en question a obtenu un numéro lors de la commande auprès de la Poste, le club pourra en faire imprimer en plus si la demande excède l’offre.

Les amoureux de Nivelles ne rateront sans doute pas le rendez-vous. Par contre, pour le faire oblitérer dans un bureau de poste avec un beau cachet Nivelles, ce sera mission impossible… "Le problème, c’est qu’à part pour les recommandés qu’on apporte au guichet, il n’y a plus d’oblitération ‘Nivelles’, se désolent les passionnés. Vous postez une lettre à Nivelles, elle arrive avec le cachet ‘Charleroi’où tout est centralisé…"