Brabant Wallon Plein succès pour la marche aux flambeaux malgré d’importantes intempéries.

Orp-le-Grand, samedi. L’étang de pêche de la rue de Fontigny. Il est 20 h 30 et un groupe d’une trentaine de personnes s’en va dans le noir, à la seule lueur des flambeaux pour découvrir ce que le monde culturel de l’entité a à lui proposer.

Quelques instants plus tard, première halte : la fanfare de Jauche ouvre les réjouissances avant que le parcours n’emprunte le RAVeL.

La suite ne sera qu’une succession de petits moments de marche et de pauses d’ordre culturel avec les prestations du Rideau jandrinois, de la Ziggotroupe, du Théâtre d’Appoint, de So What, les oeuvres de Ben Payen, des résidents du Centre de Hemptinne, des dames tricoteuses (qui ont enveloppé une quinzaine de troncs à l’aide d’écharpes multicolores)

Au milieu des flammes, l’ambiance est excellente. On rit de tout (le guide qui manque de peu de finir dans l’eau, une participante qui se plaint d’une crampe au pied droit, etc.), on avance d’un bon pas et on finit par sentir les premières gouttes de pluie vers 21 h 30.

Ce n’est que le début . Car c’est rapidement de hallebardes dont il sera question. Avec, pour agrémenter la soirée, du tonnerre et des éclairs. Mais toujours pas de quoi entamer le moral des gens. La troupe est toute prête à rigoler (notamment un mémorable voyage en bus anglais). Et la variété des prestations, souvent totalement inédites, est de mise. La fin du périple s’avérera cependant plus ardue à mesure que les vêtements des moins prévoyants abandonnent leurs dernières parcelles sèches.

Autant dire que le mini-spectacle du Théâtre d’Appoint prit une dimension inattendue. Nul doute cependant que ces désagréments ne décourageront pas les responsables de l’ASBL CCOJ pour qui cette deuxième balade aux flambeaux s’est avérée être une réussite : toutes les places étaient déjà réservées avant-même que le premier groupe ne s’ébroue.