Brabant Wallon Les particuliers qui ont du matériel scolaire superflu peuvent lui donner une seconde vie

Pour certaines familles, la rentrée est source d’angoisses : le matériel scolaire est évidemment indispensable pour les enfants mais il n’est pas gratuit et lorsqu’on éprouve quelques difficultés à nouer les deux bouts, le 1er septembre n’est pas toujours un jour réjouissant.

D’un autre coté, d’autres parents voient s’accumuler chez eux des Bics, assortiments de marqueurs, cartables, compas et autres fardes toujours en bon état mais qui n’ont plus vraiment d’utilité.

Pourquoi ne pas mettre tout le monde en contact, et ainsi donner une seconde vie à ce matériel scolaire ? C’est le principe de la "donnerie" et quelques Nivelloises, en voyant à la télévision un reportage sur le concept appliqué dans une localité du Hainaut, ont eu un déclic. Pourquoi pas mettre cela sur pied en terres aclotes ?

En quelques jours, les choses se sont organisées et les appels sont passés par les réseaux sociaux. Le collège communal, contacté, a accepté de mettre le cloître de la collégiale à disposition. La toute première "donnerie" de matériel scolaire aura donc lieu sur place, le jeudi 23 septembre, de 14 h à 18 h. "Nous avons été très étonnés du retour, explique Emilie Halloy, une des organisatrices. Notre appel sur les réseaux sociaux a été partagé une centaine de fois en quelques jours, et une dizaine de personnes ont pris contact pour l’instant pour proposer du matériel. Au départ, on pensait au matériel pour les élèves des classes primaires mais nous avons eu par exemple une dame qui proposait une dizaine de calculatrices. Le retour est très positif, les gens sont prêts à donner, c’est vraiment sympa."

L’organisation en est pour l’instant au stade de la récolte des classeurs, livres, cartables, etc. Il est encore possible d’amener certaines choses le jour même en début d’après-midi, mais l’idéal est de confier ses objets à l’avance, les responsables imaginant diviser le cloître en plusieurs zones, en fonction du type de matériel proposé. Sur place, on pourra déposer et prendre d’autres objets, uniquement déposer, uniquement prendre… Il ne sera en tout cas pas question d’argent : tout sera vraiment à donner.