Brabant Wallon L’abbaye se visite aussi à l’aveugle Lors des journées du patrimoine, le site cistercien villersois est à découvrir les yeux bandés Ils avancent en silence et entrent dans l’abbatiale à la suite de la guide, en file indienne, les yeux bandés, tenant d’autres visiteurs par les épaules pour ne pas trébucher. 
Curieux tableau offert à ceux qui ont profité des journées du patrimoine pour découvrir samedi l’abbaye de Villers de manière plus conventionnelle. 

Ce site cistercien renommé, considéré comme un des plus complets d’Europe, peut en effet être visité ce week-end… avec les yeux bandés ! Pas sur tout le parcours: dans ces majestueuses ruines qui s’étendent sur plusieurs hectares, ce serait fastidieux, et surtout dommage de se priver de la vue sur les vieux murs, les plafonds voûtés, le jeu des rayons du soleil dans la végétation et au travers des fenêtres désormais sans vitraux… 

D'autres sensations

Mais à certains endroits, ceux qui ont tenté l’expérience ont fait le plein d’autres sensations. Dans le jardin d’inspiration médiévales, ils se retrouvent dans un enclos protégé du vent, respirant les odeurs des plantes et tentant de deviner les ingrédients d’un biscuit dont la recette a été donnée par Hildegarde de Bingen au XIIe siècle. Assis au milieu de l’abbatiale, un masque sur les yeux, ils ont aussi écouté des chants religieux tandis que la guide faisait brûler un morceau d’encens. L’occasion de tester une nouvelle perception de l’espace, et vivre quelques minutes au temps de la splendeur de l’abbaye, en retrouvant les sensations qu’ont dû éprouver les moines il y a plusieurs siècles. 

Les visites guidées « l’abbaye sans la voir » sont déjà complètes pour dimanche mais les visiteurs restent les bienvenus sur le site - l’entrée est gratuite - où ils pourront se promener parmi les ruines mais aussi découvrir le vignoble (à 14h30) ou encore la microbrasserie où les Hostieux Moines concoctent leurs différentes bières.