Brabant Wallon Le transfert de Seppe Baetens pourrait permettre à l’Axis Guibertin d’enfin terminer dans les six premiers.

C’est dans le business center de l’Axis Parc que l’équipe guibertine de volley, qui évolue depuis sept années consécutives en Ligue A, avait décidé de présenter ses nouvelles ambitions. "On est neuf équipes à viser les six premières places, donc ce ne sera pas facile. Mais notre objectif est bien de jouer les playoffs. Pour cela, nous miserons sur l’esprit de groupe. On s’est bien renforcé avec notamment l’arrivée de Seppe Baetens et nous sommes capables d’accrocher cette sixième place", lance Filip Van Der Bracht, le mentor de l’Axis Guibertin.

Arrivé en provenance du championnat français, l’international belge Seppe Baetens mènera l’attaque brabançonne wallonne. "J’ai à chaque fois eu un bon feeling avec le club guibertin lorsque je l’affrontais. C’est une équipe qui a toujours eu l’ambition de participer aux playoffs, mais qui n’y est jamais parvenue. C’est un sacré défi" , lance-t-il.

L’homme de 28 ans aura un rôle particulier dans le groupe. "J’ai probablement davantage d’expérience que les autres, vu que je suis le deuxième plus âgé, et j’essaierai d’aider mes coéquipiers au maximum. Malgré cela, je suis un joueur comme un autre."

En revenant en Belgique, le Lennikois a quitté le monde professionnel. "À Nantes, on s’entraînait deux fois par jour, alors qu’ici, tout le monde travaille durant la journée. Je suis moi-même devenu professeur et ça ne me pose aucun souci. L’autre différence, c’est le championnat. En France, le premier peut être battu par le dernier, ce qui est en théorie impossible ici."

Et pour les Guibertins, le championnat commencera dans deux semaines avec la réception de Gand. "Si l’équipe est prête ? Oui, il y a encore un peu de travail, mais on le sera. Le groupe possède les qualités suffisantes pour accrocher les playoffs", assure Seppe Baetens.

L’une des clés de la saison, ce sera l’intégration des nouveaux joueurs. Sur les douze joueurs qui composent le noyau, seuls quatre évoluaient déjà à l’Axis Guibertin la saison passée, dont Hans Goverde. Très déçu par les performances de l’équipe, le capitaine a pensé quitter le Brabant wallon, avant de se raviser, vu les nouvelles ambitions du club.