Brabant Wallon

Les démonstrations d’armes et les entrainements au combat ont fait le bonheur des amateurs

La ferme de Mont-Saint-Jean a accueilli, tout au long de ce week-end, les Gordon Vikings Days. Le soleil estival ne faisait sans doute pas très viking, mais il a assuré le succès public de l’événement. Plusieurs centaines de personnes ont pu déambuler dans un camp viking peuplé d’une centaine de reconstitueurs pour assister notamment aux repas, à certaines cérémonies comme la reconnaissance publique des enfants - évidemment, il faut accepter d’être baptisé Bjorn… - ou encore se faire expliquer le maniement des armes ou la manière dont les victimes rendaient la justice.

Des groupes musicaux se sont chargés mettre une belle ambiance. On a ainsi pu vérifier qu’on peut être bâti comme un buffet (forcément) normand, boire dans une corne, porter tatouages et barbe, et danser sans retenue au son des instruments anciens.

Les démonstrations d’armes et les entrainements au combat ont fait le bonheur des amateurs. Les moins avertis auront notamment appris en discutant avec les reconstitueurs que les vikings qui maniaient l’épée étaient plutôt rares, mais qu’ils avaient en revanche une sacrée technique pour attaquer et se défendre à la hache, moins couteuse en acier.

Plus amusants, les jeux d’époque pouvaient être testés sur place. Celui qui consiste à frapper l’autre avec un sac, les yeux bandés et en veillant à ce que la main des deux adversaires soit toujours posée sur un coffre de bois autour duquel tournent les joueurs, a fait le bonheur de ceux qui ont relevé le défi.