Brabant Wallon Florence Reuter espère obtenir la confiance des Waterlootois aux élections

Ce mercredi, Florence Reuter, la bourgmestre de Waterloo, a présenté ses vœux au personnel de la cité du Lion. L’occasion de faire le point avec elle sur son avenir, à quelques mois des élections communales d’octobre.

Quelle est la différence entre le siège d’échevin et celui de bourgmestre ?

"Le nombre de responsabilités est totalement différent. En tant que bourgmestre, on agit un peu comme un chef d’orchestre. Mais j’ai appris beaucoup de choses, notamment l’importance d’avoir un bon équilibre."

L’équilibre familial, justement, il est facile à trouver ?

"J’ai appris à dire non à certains événements pour passer un peu de temps avec mes proches. Je pense que les gens comprennent cela. Être bourgmestre, c’est énergivore et il faut prendre un peu de recul de temps en temps."

Quelle est la différence entre le style Reuter et le style Kubla ?

"On est d’une génération différente avec une personnalité qui n’est pas la même. Via ma situation de femme et de maman, je pense que j’ai le contact plus facile avec la population. De plus, par le passé, j’ai eu la même vie active que les Waterlootois. J’avais un autre métier (NdlR : journaliste sur RTL-TVI) . La politique a changé et je pense aussi qu’il y a moins de distance entre le bourgmestre et les citoyens."

On entend certaines personnes vous reprocher de vouloir tout contrôler. Vous comprenez ?

"J’ai aussi entendu cela mais en tant que jeune bourgmestre, j’ai envie de tout connaître et de tout comprendre. Je ne conçois pas de traiter un dossier sans le connaître sur le bout des doigts. C’est peut-être cela qui m’est reproché par cette perception de vouloir tout contrôler."

Les élections approchent. Le verdict également. La motivation est toujours intacte ?

"J’ai toujours dit que le jour où je n’aurai plus la passion pour ce que je fais, j’arrêterai. Ici, je suis très motivée et passionnée par cette fonction enrichissante. Pour être sincère, ça me ferait mal si ça s’arrêtait maintenant. J’ai été honnête, intègre et j’ai énormément travaillé."