Brabant Wallon Le refuge de Veeweyde à Bruxelles est intervenu dans le quartier du Chenois à Waterloo

Décidément, cela ne s’arrête plus en Brabant wallon. Après l’intervention et la saisie de cinquante-neuf animaux mercredi dans la propriété de la comtesse du Monceau à Bousval, c’est à présent à Waterloo, et plus particulièrement dans le quartier du Chenois, que le refuge de Veeweyde (Bruxelles) est intervenu.

Encore une fois, ce n’est pas un cas de maltraitance qui est à mettre en avant mais une triste réalité. "Notre service inspection, intervenu à la demande de la police, a fait la semaine dernière une terrible découverte dans une maison du quartier du Chenois à Waterloo, explique le refuge bruxellois. L’occupante des lieux, décédée quelques jours plus tôt, possédait plusieurs animaux qu’elle n’avait plus été en mesure de soigner correctement."

Malheureusement malade, cette dame s’est éteinte dans un isolement quasi total, laissant ses chiens, son canari et son lapin à l’abandon. "Nous avons retrouvé dans cette demeure insalubre ses cinq chihuahuas, trois mâles et deux femelles, que nous avons immédiatement pris sous notre aile afin de leur prodiguer les soins les plus urgents. Ces cinq petits chiens sont restés seuls plusieurs jours avant que la police n’intervienne et, bien qu’ayant vécu l’horreur, ils sont actuellement en bonne santé. Nous avons également pu sauver un petit lapin qui a heureusement pu subsister avec assez d’eau et de nourriture dans son clapier."

Mais, à côté de ces sauvetages presque miraculeux, les équipes du refuge de Veeweyde ont fait plusieurs macabres découvertes. "Malheureusement, tout en avançant dans la maison, notre équipe a eu l’immense tristesse de découvrir trois petits chihuahuas et un york décédés ainsi qu’un canari mort dans sa cage", continue le refuge.

Néanmoins, tous les rescapés ont été ramenés à l’abri dans le refuge bruxellois. "Les deux petites femelles de 7 ans et 1 an ont déjà été adoptées, et les trois mâles âgés de 2 ans, 7 ans et 12 ans attendent encore un nouveau foyer." Si vous êtes sensible ou intéressé par une adoption, le refuge est ouvert du lundi au samedi de 10 h à 16 h (avenue d’Itterbeek 600 à 1070 Bruxelles). "Pour privilégier le contact directement sur place, nous ne faisons pas de réservation par mail ni par téléphone", complète les responsables du refuge.