Brabant Wallon Le bilan d’activités 2017 de la zone de police est particulièrement positif

Comme toutes les zones de police, celle de Waterloo, par la voix de son chef de corps Michel Vandewalle, a présenté son rapport d’activités lors de la dernière séance du conseil communal. Après avoir rappelé quelles étaient les priorités de la zone (la lutte contre les cambriolages, la sécurité routière, la fluidité de la circulation et la lutte contre les stupéfiants), on est entré dans le vif du sujet… de manière chiffrée.

En 2017, 2.243 faits ont été enregistrés dans la zone contre 2.265 en 2016. "Par rapport à l’année de référence, qui est 2012, on note une diminution de 24,22 %", précise Michel Vandewalle. Au niveau de la lutte contre les cambriolages, qui est la priorité absolue en Brabant wallon, 255 faits ont été enregistrés en 2017 contre 423 en 2012. "Ce n’est pas uniquement grâce au bon travail de la zone de police de Waterloo, ironise le chef de corps. C’est le travail de tous et, même si ces chiffres sont bons, on les prend avec beaucoup d’humilité."

Au niveau des impressionnantes diminutions de faits, les vols de ou dans les voitures sont en diminution de 43,1 % par rapport à 2012. Les inspecteurs de quartier ont également fait un gros travail puisque les nuisances en tout genre sont en diminution de 41 % entre 2012 (610 faits) et 2017 (360 faits).

Un autre phénomène qui pourrait peut-être sembler anodin, c’est la lutte contre les vols de vélos. "Nous avons beaucoup travaillé sur cette problématique et plusieurs personnes ont été arrêtées. En 2012, on recensait 64 vols contre seulement 28 l’année dernière, soit une diminution de 56,2 %. L’endroit le plus sensible reste bien évidemment la gare", conclut Michel Vandewalle, qui est satisfait du bilan mais qui reste humble et sait tout le travail qui reste à accomplir à l’avenir.