Brabant Wallon Tous les jours, les automobilistes mettent un temps fou pour parcourir quelques mètres

Depuis deux semaines, il ne passe pas un jour sans qu’un Waterlootois ne se plaigne de la synchronisation des nouveaux feux tricolores qui ont été installés à Joli-Bois. Il faut dire que parfois, il faut compter jusqu’à trente minutes pour parcourir quelques centaines de mètres.

Un calvaire quotidien qui ne laisse pas les autorités communales insensibles, elles qui sont au courant de la situation. "En fait, le MET a changé les feux tricolores et on s’est bien rendu compte qu’il y avait des difficultés tous les jours, principalement en venant de Waterloo en direction de Charleroi", note Cédric Tumelaire, l’échevin de la Mobilité au sein de la cité du Lion.

Un problème qui a déjà été signalé par la commune qui ne peut, malheureusement, pas tout résoudre elle-même d’un coup de baguette magique. "Nous n’avons pas les accès mais nous sommes en contact avec eux pour améliorer cette situation. Je comprends que les automobilistes râlent car ce n’est pas évident. Mais quand on fait des changements, il y a toujours une marge d’erreur."

Mais que les Waterlootois se rassurent : la situation va prochainement être améliorée. "Le but, c’est que cela fonctionne. On travaille pour trouver les meilleures phases pour les feux tricolores. On nous avait fait une remarque concernant la chaussée Bara où les files s’étendaient parfois même plus loin que le terrain de football. Les feux ont été réglés et à présent, la situation est meilleure… sauf que cela coince sur la chaussée de Bruxelles. C’est un équilibre à trouver et des ajustements vont être réalisés. Le système est complexe mais on va y arriver", promet l’échevin de la Mobilité de Waterloo.

En attendant cette correction, les automobilistes vont encore devoir un peu prendre leur mal en patience sur la chaussée de Bruxelles.