Brabant Wallon Le trafic de transit reste le point le plus sensible aux yeux de tous les riverains du quartier

Comme il l’avait fait pour le quartier du Faubourg Est, Cédric Tumelaire, échevin de la Mobilité de Waterloo, a rencontré les habitants du Faubourg Ouest afin de prendre la mesure de leurs attentes dans le cadre d’un futur réaménagement. Une réunion qui s’est bien déroulée et qui a permis de mettre en évidence certains points sensibles et, sans surprise, c’est le trafic de transit qui perturbe le plus les riverains. Voici les propositions qui ont été faites en fonction des thèmes abordés.

Le trafic

Pour mieux gérer cet important trafic, les riverains proposent de créer une zone 30, de verbaliser les contrevenants, d’effectuer des comptages, d’installer des radars ou encore de placer des obstacles du style ralentisseurs, bacs à plantes…

La sécurité

Afin de renforcer la sécurité de tous les usagers, les riverains proposent de créer des emplacements de parkings protégés et marqués sur la voirie, d’interdire le stationnement sur les trottoirs ou encore de protéger les trottoirs, justement.

La convivialité

Enfin, dernier thème abordé : la convivialité dans le Faubourg Ouest. Pour cela, il serait visiblement intéressant de stimuler les modes alternatifs de mobilité, d’uniformiser les infrastructures et de redessiner les voiries.

Présent lors de cette réunion, Cédric Tumelaire, l’échevin de la Mobilité, en a profité pour revenir sur les gros projets en cours dans la commune. "Concernant la gare RER, le permis pour la création d’une nouvelle gare et de nouveaux quais a été déposé et soumis à une enquête publique, explique-t-il. La commune va remettre ses remarques au fonctionnaire délégué du Service public de Wallonie qui délivrera le permis. Le permis pour les parkings et la mise à quatre voies a déjà été délivré."

Pour l’échevin waterlootois, de manière générale, pour la mobilité à Waterloo, il est important d’agir en amont du trafic. "II faut diluer/aiguiller le trafic bien avant l’entrée de la commune. Il faut gérer la mobilité par tampon en tenant compte de la capacité de nos voiries", conclut Cédric Tumelaire. Prochaine réunion pour le Faubourg Ouest : en septembre-octobre.