Brabant Wallon

Des jeunes menacent des victimes mais disent que c’était un jeu.

Le 4 mai dernier, Ismaël, de Saint-Josse, et Sacha, de Waterloo, se sont rejoints à Louvain-la-Neuve où ils avaient l’intention de faire la fête. Ils ont acheté une bouteille de whisky sur place et l’ont bue. Puis, ils se sont approchés d’un jeune homme et l’ont menacé avec un couteau pour obtenir de l’argent.

Ça n’a pas fonctionné. Mais une deuxième victime s’est sauvée en laissant son sac à dos. Après avoir fouillé le sac et n’y avoir rien trouvé d’intéressant pour eux, les deux gaillards l’ont rendu à leur propriétaire, qui s’était réfugié dans un café.

De quoi se retrouver sur le banc des prévenus du tribunal correctionnel, poursuivi pour extorsion et tentative d’extorsion. Mais les deux prévenus, eux, parlaient plutôt d’une blague. Une sorte de jeu, même si cela n’a pas été ressenti comme tel par les victimes. "Oui, j’ai compris ça le lendemain", a laissé tomber Ismaël.

Sacha, lui, s’est indigné à l’audience qu’on le traite comme un dangereux psychopathe… " Cela me contrarie beaucoup : vous ne semblez pas comprendre", lui a répondu la présidente. Le tribunal inflige finalement une peine de 120 heures de travail à Ismaël, et celle de son complice est fixée à 150 heures. S’ils ne les prestent pas dans l’année, elles seront remplacées par, respectivement, douze et treize mois de prison ferme.V. F.