Brabant Wallon La Commune convie les Waterlootois le 20 novembre pour une réunion exceptionnelle

Le futur cœur de ville de Waterloo, voilà un projet qui est dans les cartons depuis de nombreuses années, bien avant l’arrivée dans le fauteuil de maïeur de Florence Reuter. Initié au temps de Serge Kubla, le projet semble stagner mais, en coulisses, on travaille d’arrache-pied pour le faire avancer et évoluer. "À mon arrivée, j’ai très vite eu le sentiment que ce projet de place communale entourée de commerces et d’appartements à l’arrière des galeries Wellington ne répondait ni aux besoins de la commune ni à ceux de ses habitants, explique Florence Reuter, la bourgmestre. Il se focalisait sur un endroit précis et négligeait le reste du centre."

Si le réaménagement du cœur de Waterloo reste une priorité, le dossier initial a, lui, été complètement revu et le périmètre en a été élargi. "J’ai souhaité prendre du recul, car les décisions à prendre sont capitales pour l’avenir. Les choix effectués aujourd’hui ne devront pas être regrettés plus tard. Avec l’approbation du conseil communal, une étude globale a dès lors été confiée à un bureau indépendant."

Et bonne nouvelle : les Waterlootois ne seront pas écartés des discussions. Bien au contraire. En effet, le lundi 20 novembre prochain à 20 h (dans la salle Jules Bastin) se tiendra un conseil communal extraordinaire sur l’avenir du centre de Waterloo où les citoyens auront l’occasion de poser toutes leurs questions tout en faisant part aux autorités communales de leurs attentes. "L’objectif final sera de permettre aux habitants de se réapproprier l’espace public, tout en préservant l’attractivité commerciale de Waterloo. Il faut non seulement rendre le centre plus convivial pour les piétons, mais aussi assurer un accès aisé et sécurisé aux cyclistes."

Sans oublier une vision plus globale de la Cité du Lion. "Pour redessiner le centre, il faut y englober l’administration communale, le complexe sportif ou encore l’espace culturel de la rue François Libert. Il faut tenir compte des deux côtés de la chaussée de Bruxelles et relier les différentes zones commerçantes de part et d’autre de la nationale 5. Il est enfin nécessaire de valoriser le patrimoine historique que constituent le musée Wellington et la chapelle royale de l’église Saint-Joseph. Nous voulons créer une vision idéale du centre de Waterloo avec les Waterlootois."