Brabant Wallon Le projet a reçu son permis. Pas moins de 152 logements verront le jour

Lors de la scission du Brabant unitaire en deux provinces bien distinctes, celle du Brabant wallon devait trouver de nouveaux locaux pour y installer son administration. Le site de l’ancien athénée Folon, situé entre les chaussées de Bruxelles, des Nerviens et des Atrébates, à Wavre, était tout trouvé et des travaux avaient même été lancés sur le site.

Mais la construction du palais du gouverneur, le long de la chaussée de Bruxelles, allait grever le budget. Si bien qu’après que deux millions d’euros eurent été investis dans la rénovation de l’athénée Folon, il ne restait plus un sou en caisse.

La Province a dû revoir ses plans et s’est installée aux portes du zoning Nord, un endroit finalement mieux adapté.

Et le bâtiment Folon ? Il est resté à l’état de chancre durant des années. Si bien que certains désespéraient de voir les ruines être rénovées et classaient dès lors la réhabilitation de l’ancien athénée dans la catégorie des grands travaux inutiles.

Mais aujourd’hui, cette vision fait désormais partie du passé. En 2013, la Régie provinciale - aujourd’hui rebaptisée agence de promotion immobilière du Brabant wallon (APIBW) - avait repris les choses en main. Un projet avait été mis sur pied et une demande de permis introduite début 2017.

Un permis qui a été octroyé en mars dernier par le fonctionnaire-délégué de la Région wallonne. Et le délai de recours serait aujourd’hui dépassé. Sans qu’aucun recours n’ait été déposé.

En d’autres termes : le permis serait définitif et les premiers coups de pelle pourraient déjà avoir lieu au mois de juin. "C’est un énorme soulagement pour nous, confie Mathieu Michel, un président du collège provincial qui a porté le projet à bout de bras en tant que président de l’APIBW. C’est sans doute la meilleure nouvelle de la législature. Ce dossier traîne depuis de trop nombreuses années et nous allons enfin réussir ce challenge de reconvertir le site en logements."

Un projet qui a dû surmonter de nombreuses embûches. Notamment celle du changement d’affectation du site, jusqu’alors destiné à une affectation scolaire. "Dans la politique que l’on mène à la Province, il était important pour nous de créer du logement à cet endroit. Cela permettra à des jeunes mais également à des seniors de pouvoir se loger à des prix décents en Brabant wallon."

Outre les 152 logements qui verront le jour sur le site, un espace polyvalent, un grand parc muni d’un étang qui servira de bassin d’orage, un potager communautaire et des sentiers facilitant la mobilité douce seront créés. "Les voitures auront accès aux appartements par l’arrière du site. Ce dernier était un espace que la population s’était approprié pour se promener. Et nous avons voulu maintenir cet espace de promenade."