Brabant Wallon Six mois de prison ferme par défaut pour un Français

De nationalité française mais habitant à Grez-Doiceau, un jeune homme de 22 ans n’apprécie guère que sa petite amie fréquente d’autres garçons. Et surtout un, qu’il soupçonnait d’avoir des vues sur la belle. Et lorsqu’il s’est aperçu que ce rival potentiel faisait partie d’un groupe avec lequel sa copine était attablée sur une terrasse de Wavre, le 30 juillet 2016, il a vu rouge.

Il est vrai qu’il avait déjà reçu quelques messages d’amis lui conseillant de se méfier du joli cœur… Et il a donc décidé de (mal !) réagir en s’emparant de deux battes de base-ball pour aller, avec un de ses amis, régler le problème à sa manière. La manière forte, évidemment. Et si son complice ne s’est pas servi de l’arme qui lui avait été confiée, le Grézien a par contre frappé à deux reprises. Une première fois, la victime a été touchée aux mains en tentant de se défendre. Le deuxième coup, lui, a laissé une trace bien visible sur son omoplate.

Le parquet avait envisagé une médiation pénale mais l’auteur n’y a donné aucune suite. Il a donc été cité devant le tribunal correctionnel du Brabant wallon où il ne s’est pas présenté. Le jugement inflige six mois de prison, ainsi qu’une amende de 900 euros. La confiscation des battes de baseball a été ordonnée.