Brabant Wallon Une déviation a été mise sur pied afin de gagner un peu de temps sur les travaux

Certains automobilistes ont été surpris ce mardi en empruntant l’avenue de Mérode reliant Wavre à Rixensart. Cet axe fortement fréquenté par les automobilistes est en effet fermé à la circulation. Une déviation est mise en place juste avant l’avenue Boréale, en venant de la cité Maca. L’objectif de cette mesure est d’accélérer le rythme de chantier colossal.

En effet, en deux ans, ce projet prévoit le réaménagement complet de la rue Joséphine Rauscent, la route de Rixensart, l’avenue de Mérode et la rue de l’Étoile (lire ci-contre).

Depuis le 18 avril dernier, les équipes de chantier s’attellent à la modernisation des voiries en y ajoutant des éléments nécessaires pour la sécurisation des piétons et des cyclistes. Pour ce faire, le projet prévoit la création de pistes cyclo-piétonnes en saillie de part et d’autre des axes concernés. Ce chantier s’étend sur près de cinq kilomètres de voiries et devrait durer au maximum deux ans.

Par après, le revêtement constitué actuellement de dalles en béton sera remplacé par de l’asphaltage en hydrocarboné. " Ces dalles sont vieilles de près de cinquante ans, précise Freddy Quibus, échevin chargé des Travaux à Wavre. Les dalles de béton ne sont confortables ni pour les automobilistes ni pour les riverains. Elles provoquent pas mal de nuisances sonores. Elles sont très bruyantes. Et à partir du moment où nous voulions aussi réaliser des aménagements de sécurité pour les piétons et les cyclistes, un asphaltage en hydrocarboné était la solution la plus adaptée. "

L’aménagement de cet axe majeur est le plus important chantier de la législature. "Certes, ces travaux sont conséquents, mais ils sont nécessaires. Plutôt que de multiplier les petits travaux et les interventions, il vaut mieux réaliser de gros travaux une fois pour toutes. Il risque d’y avoir des embarras pour les automobilistes, mais c’est un mal pour un bien. Après les travaux, la route sera beaucoup plus agréable pour tous, piétons et cyclistes comme automobilistes", conclut l’échevin Freddy Quibus.

Pour rappel, ces travaux d’un montant de 4,8 millions d’euros interviennent dans le cadre du plan triennal 2012-2015, dont 1,3 million est assumé par la Région wallonne. Le solde étant à charge de la commune de Wavre.