Brabant Wallon Deux terrains multisports et une nouvelle plaine de jeux bientôt construits au stade Justin Peeters

Les citoyens qui passent régulièrement devant le stade Justin Peeters doivent avoir fait le même constat : la plaine de jeux qui jouxte les installations du RJ Wavre fait peine à voir. Désertée des parents et de leurs enfants, l’infrastructure ressemble davantage à un canisite qu’à une plaine de jeux à destination des enfants. Mais cette vue guère séduisante pourrait bientôt disparaître du paysage wavrien puisqu’un vaste projet de réaménagement du site est porté par la Ville.

"Le terrain est constitué d’une ancienne plaine de jeux datant des années 1950, confie Francis Lebon, chargé du projet chez Concept SA. Il est constitué d’un petit bâtiment sanitaire, d’une pataugeoire désaffectée, d’un grand bac à sable qui est devenu un véritable crottoir à chats et de deux-trois jeux en bois qui sont répartis ici et là. C’est un site qui assez pauvre qui mérite d’être réaménagé, non seulement par une plaine de jeux mais également par des infrastructures sportives de qualité."

La plaine de jeux serait divisée en deux parties bien distinctes. "Elle s’étendrait sur une superficie d’environ 800 m² et serait effectivement scindée en deux parties : d’une part pour les grands enfants, d’autre part pour les plus petits avec un accès pour les enfants à mobilité réduite."

Un nouveau bâtiment sanitaire serait également créé tandis qu’un parcours santé, jalonné d’éléments de fitness, sera également créé. En périphérie, il y aura aussi une piste de jogging.

Un double terrain multisports serait aussi créé à proximité car "il y a une très forte demande de la population pour pouvoir utiliser ce genre d’infrastructures. Un terrain du même genre a été construit il n’y a pas très longtemps de l’autre côté des terrains de football et il est régulièrement saturé. Infrasports nous a donc conseillé de doubler le terrain pour répondre à la demande."

Enfin, un skatepark en béton coloré sera créé. "On en profitera aussi pour redessiner les places de parking qui sont un peu anarchiques pour le moment."

Pour éviter d’éventuels problèmes de sécurité, le site sera fermé durant la nuit et sécurisé par des caméras de surveillance. Les travaux pourraient débuter au printemps prochain. Ils nécessiteront un investissement de 1,315 million d’euros subsidié à 75 % par la Région wallonne via Infrasports.