Brabant Wallon Les modifications du PCM ont été avalisées par le conseil communal, mardi soir

Les automobilistes qui fréquentent régulièrement le centre-ville de Wavre le constatent quotidiennement : lors des heures de pointe, il est particulièrement difficile d’y circuler. Les chaussées de Bruxelles, de Louvain et des Collines sont régulièrement congestionnées et la présence de trois passages à niveau augmente énormément les embouteillages.

Fortes de ce constat, les autorités communales de Wavre planchent depuis quelques années sur la réalisation d’un plan communal de Mobilité. Objectif : trouver des solutions pour décongestionner le centre-ville en y limitant notamment le trafic de transit, soit celui constitué d’automobilistes qui ne font que passer dans le centre-ville, sans s’y arrêter.

Le projet avait été soumis à enquête publique en mai 2017, débouchant sur 131 remarques compilées en 54 suggestions. Et, mardi, les élus communaux étaient amenés à approuver les modifications apportées suite à cette enquête publique. Au final, le PCM a été validé par les élus, moyennant le vote contre des élus CDH et Ecolo, et l’abstention du PS.

C’est donc un travail de longue haleine, assumé par l’échevin Luc Gillard et son équipe, qui se concrétise alors qu’un autre commence désormais : celui de la réalisation. "Ce plan communal de mobilité est un document d’orientation pour les 6 prochaines années, voire même les 10 prochaines années", se satisfait Luc Gillard.

Une multitude de fiches actions ont été rédigées. Parmi les plus importantes, on note la création d’une nouvelle gare des bus pour mettre en avant l’usage des transports en commun, la création du contournement Nord (actuellement à l’étude), des aménagements dans les quartiers sensibles (en concertation avec les riverains) et la mise en place de zones 30 ou de casse-vitesse, la promotion de la mobilité douce (piétonne et cycliste), la sécurisation de l’échangeur entre la N25 et la N243, l’aménagement du carrefour du Fin Bec…

"C’est un document évolutif, vivant qui oriente en plusieurs axes les objectifs en termes de mobilité, précise Luc Gillard. Certaines actions présentes dans ce PCM ont déjà été menées, d’autres sont en cours et d’autres encore devront être menées. Ce n’est pas une bible mais bien un document d’orientation qui doit aider les prochains collèges communaux à améliorer sensiblement la mobilité à Wavre."

Parmi les actions qui devraient se concrétiser rapidement, on évoque l’aménagement du stationnement à la gare des Tec pour permettre aux bus articulés des Tec de s’y garer sans empiéter sur la rue des Volontaires. Le point devrait être soumis au prochain conseil communal.Y. N.