Brabant Wallon La place Henri Berger serait rendue aux piétons. Les bus déménageraient au parking du Moulin à vent

Les automobilistes qui se rendent régulièrement à proximité de la place Henri Berger ainsi que les usagers des Tec l’ont sûrement constaté : la gare des bus, installée sur la place depuis de nombreuses années, est aujourd’hui devenue trop petite. Notamment en raison de la mise en service des bus articulés. Plus longs, ceux-ci dépassent régulièrement de leurs quais et il n’est pas rare que l’arrière de l’engin empiète sur la chaussée.

Dans le cadre du projet de revitalisation du centre de Wavre à l’horizon 2030, la place pourrait complètement changer de physionomie… et être totalement rendue aux piétons. Exit les bus, place à "un lieu privilégié pour les échanges et les rencontres", selon les termes employés par les autorités communales wavriennes. "Le projet a été travaillé en partenariat entre la SNCB, les Tec et la Ville de Wavre, confie François-Xavier Van Maele, du bureau d’études Agora. Le grand objectif est de rendre la place Henri Berger plus attractive et de recréer une place publique qualitative. On en profiterait pour doubler le nombre de quais pour les bus des Tec puisqu’il y a une demande de plus en plus importante à ce niveau."

La nouvelle place, jalonnée d’arbres, permettrait une travée vers la gare SNCB et des travées latérales qui devraient permettre de se relaxer sur la place. "Toute la place sera aménagée sous forme de plateau homogène. On y retrouvera notamment des jeux d’eau et des plantations. L’objectif est d’en faire un lieu de rencontre. Quant au bâtiment de gare, il pourrait être réaffecté car il est sous-utilisé aujourd’hui."

La gare des bus sera déplacée le long des voies de chemins de fer, sur l’actuel parking dit du Moulin à vent. "On y retrouvera six quais pour des bus de 18 m et 7 quais pour des bus de 15 m. Avec également un quai de 18 m et un autre de 15 m sur la place Henri Berger. L’avantage de cette gare permettra aux bus d’y accéder soit par la rue Henri Berger, soit par l’arrière. Ce qui n’était pas le cas."

La création de la nouvelle gare des bus nécessiterait un investissement d’1,5 million d’euros des Tec. La Ville mettra le terrain à disposition sous forme d’un bail emphytéotique de 27 ans. Le timing des travaux n’est pas encore déterminé.