Bruxelles

L'ASBL Plastivor a lancé une campagne pour transformer ces déchets en armatures de lampes.

Chaque semaine les magasins de vêtements de la rue Neuve sortent en moyenne 1 440 litres de plastique sur leur trottoir, constate l'ASBL Plastivor après un questionnaire auprès de 25 magasiniers.. Il s’agit majoritairement de plastique LDPE. Une fois ramassés, ces déchets ménagers terminent à l’incinérateur comme celui de Neder-Over-Heembeek.

Les poubelles sont remplies d’emballages en plastique qui protègent les vêtements avant d’être étalés dans les magasins. En moyenne, 9 sacs de 80 litres sont mis en rue devant chaque magasin de vêtements, collectés deux ou trois fois par semaine, explique l'ASBL dans un communiqué. Si cette estimation est extrapolée aux minimum 25 magasins de vêtements que compte la rue Neuve, il s’agit de 36 000 litres par semaine ou 144 000 litres par mois.

« C’est dommage car le plastique LDPE est une matière première valable. On peut en faire de nouveaux objets », dit Sophie Boucquey, coordinatrice de Plastivor, qui fait des lampes en plastique LDPE. « De plus, les magasiniers n’aiment pas que les poubelles cachent leurs vitrines après l’heure de fermeture. » La plupart des magasins de vêtements font donc appel à l'agence Bruxelles Propreté et paient plus de 5 euro par sac poubelle. D’autres s'adressent à des sociétés privées comme Shanks.

Plastivor à démarré une campagne de crowdfunding pour sauver le plus de plastique LDPE possible de l’incinérateur sur la plateforme Growfunding en collaboration avec Bond Beter Leefmilieu. L’ASBL se concerte avec une Entreprise de Travail Adapté pour lancer sa première production qui recyclera 100% du plastique LDPE collecté en armatures de lampes.

« On veut donner une nouvelle vie aux déchets en plastique dans la Rue Neuve. Une lampe est un bel objet durable dont on peut profiter de nombreuses années. Avec notre initiative on espère contribuer à la diminution des déchets en plastique dans nos océans », conclut Soetkin Hoessen, co-fondatrice de Plastivor.