Bruxelles Contestation de la dernière chance aujourd’hui avec la commission de concertation pour préserver la Maison Delune.

Il y a peu, les Émirats arabes unis ont acquis la Maison Delune, l’un des joyaux de l’architecture éclectique bruxelloise, construite pour l’Exposition universelle de 1910.

L’État du golfe persique envisage d’installer son ambassade dans l’élégante bâtisse du 86 de l’avenue Franklin Roosevelt. Pour cela, des travaux devront être réalisés : abattage de 51 arbres sur les 63 existants, construction d’un parking sous-terrain de 20 places, construction d’un consulat de 1.075 m² (la maison abritant l’ambassade) et d’un pavillon culturel de 250 m² à l’arrière du terrain. Une demande de permis d’urbanisme a été rentrée à la Région bruxelloise pour la transformation du Château qui a été classé en 1994.

Autant de travaux qui inquiètent le voisinage et plus particulièrement les ateliers d’artistes de l’avenue de l’Orée, qui ont lancé une pétition en ligne pour s’y opposer. Elle a, pour l’heure, récolté près de 400 signatures. Elle demande que les arbres soient préservés et qu’un parking de seulement 10 places soit construit.

En outre, les Ateliers de l’Orée craignent d’être privés de lumière par la construction d’un mur et proposent la construction d’un pavillon de jardin plus en adéquation avec l’architecture de la Maison Delune.

Actuellement, seul le bâtiment est classé. La Commission royale des monuments et sites (CRMS) a donc dû rendre un avis dans le cadre de l’enquête publique. Celui-ci est favorable, mais assorti de certaines conditions. Ainsi, pour la CRMS, l’ampleur des constructions doit être revue à la baisse. La commission de concertation de la Ville de Bruxelles doit se tenir aujourd’hui et, selon toute vraisemblance, son avis sera favorable mais conditionné à ces modifications.