Bruxelles Les porteurs du projet "Alors on zwanze" proposeront un parcours pour (re)découvrir le quartier mythique des Marolles.

La place du Jeu de Balle, la rue Haute, l’ascenseur, les remparts ou encore les vieux marchés, les Marolles ont encore beaucoup de choses à offrir. Et c’est dans le but de proposer une vitrine aux Marolliens et à ses commerçants, qu’Emilie Vervust et Thomas Jean-Villanueva ont imaginé leur projet "Alors on Zwanze", l’un des dix lauréats du concours Make Brussels. "Nous sommes des amoureux des Marolles et en discutant avec les commerçants, nous nous sommes rendu compte qu’ils souffraient entre les attentats et la difficulté d’accès. Nous voulions, entre autres, redynamiser le commerce local", explique le duo, passionné d’art.

Afin de faire découvrir ce quartier mythique à un public le plus large possible, un parcours éphémère, pour une durée d’un mois, sera organisé autour de trois pôles. Tout d’abord, une salle d’exposition, qui sera le point de ralliement central, révélera des portraits juxtaposés de Marolliens pris en 1966 par Daniel Storz et 50 ans plus tard, par Vincent Peal. Ces photos seront agrémentées de témoignages audio et de vidéos. Le deuxième pôle tourne autour de la découverte des commerces locaux. Il sera possible d’aller déguster de la bière, de la charcuterie et bien d’autres produits encore. "Les visiteurs disposeront d’une carte avec tous les marchands participants et ce qu’ils proposent comme animation. L’animation variera en fonction du type de commerce. Le but ici est de mettre en avant leur savoir-faire", ajoute Thomas Jean-Villanueva.

Pour finir, les visiteurs pourront se faire tirer le portrait dans un cube noir et peut-être voir leur visage affiché dans les espaces publics du quartier. "C’est une performance artistique créée par un collectif de photographes. Le cube changera de place à chaque représentation et vous ne saurez pas à quel moment la photo sera prise. Un collage des photos réalisées aura lieu chaque semaine", conclut Emilie Vervust.

Durant tout le mois de novembre, du jeudi au dimanche, il sera possible d’assister à tous ces événements ensemble ou séparément et bien entendu, gratuitement.