Bruxelles

Le marchand de sommeil du 98-102 rue Marie-Thérèse céderait ses adresses bidon. Mise à prix : trois millions d’euros

SAINT-JOSSE Disposeriez-vous de liquidités à hauteur de 3.000.000 € ? Si c’est le cas, réfléchissez peut-être à deux fois avant de les dilapider dans l’achat du 98-102 rue Marie-Thérèse... En avril, 2011, nous avions en effet pénétré dans les “cages à poule parfois odoriférantes” de cet ancien hospice.

À quelle occasion ? Habituel scrutateur de toits non-conformes, Thierry Balsat, récent candidat déçu des Bleus de Saint-Josse et toujours boss de son Ohnu (Observatoire national de l’habitat et de l’urbanisme) près de 100 domiciliations de démunis. Des domiciliations fictives en un immeuble n’ayant jamais fait l’objet de demande de réaffectation. Pire : le “va-et-vient des boîtes aux lettres” attestait d’un très juteux marché dont Francesco Trovato, le propriétaire, cueillait les fruits dont, à l’époque, Saint-Josse maîtrisait toute la saveur : en 2005 déjà, Thierry Balsat avait remué ciel et terre sans que les autorités locales ne bougent le petit doigt.

Or, depuis plusieurs jours, Immoweb a officialisé la vente de ce “bien de rapport” auquel s’adjoint, en prime, un terrain de 900 m2 . “Je me pose certaines questions”, concède Frédéric Roekens (Groen), lui aussi à l’origine de la glauque découverte de ce scandale qui nous fit titrer Marchand de sommeil à immense échelle : “Il y a toujours des locataires au 98-102 rue Marie-Thérèse. Étrange ! C’est interdit. Où en sont les gros travaux pour lesquels le propriétaire avait envoyé quantité de préavis ? Pourquoi vend-il ? Où en est le procès entamé par la commune contre Trovato ? Etc. Le flou est énorme.”

Cet univers que Karim, un occupant désœuvré, nous avait dit, par euphémisme, “un petit peu carcéral” , disparaîtra-t-il du paysage tennoodois ? Quid de ses résidents ? Ces deux interrogations-là resurgissent, à la lecture de l’annonce Internet relative à la mise en vente de la carcasse d’un dossier vieux de 15 piges.

“Elle fait référence à un projet hôtelier en cours”, note l’attentif conseiller de l’opposition. “Exact”, confirme-t-on avenue de l’Astronomie. “Un projet pour un 2 ou 3 étoiles et du logement a été introduit en février 2012.” Par... Francesco Trovato ! “Le dossier est incomplet; le demandeur a déjà eu deux rappels.”

De là à penser que ce dernier veut se débarrasser d’un bâti pourri jusqu’à la moelle…



© La Dernière Heure 2012