Aide aux détenus de Forest: Evelyne Huytebroeck saisit le comité de concertation

Publié le - Mis à jour le

Bruxelles

lle souligne le mauvais état des cellules, de l'hygiène et l'alimentation, ainsi que les "nombreuses violences" dans les prisons

BRUXELLES Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de saisir le prochain comité de concertation pour faire pression sur la ministre de la Justice Annemie Turtelboom afin de permettre aux Services d'aide aux détenus d'exercer leur mission à Forest, a annoncé jeudi la ministre francophone en charge de cette matière, Evelyne Huytebroeck.

Depuis le 5 mars dernier, les travailleurs des Services d'aide aux détenus (SAD), notamment ceux agréés par la Communauté française, ne peuvent plus exercer leurs missions au sein de la prison de Forest parce que les agents pénitentiaires n'assurent plus les déplacements des détenus.

Ces déplacements sont nécessaires aux suivis et accompagnements des détenus par les travailleurs des SAD.

Les agents pénitentiaires refusent de remplir cette mission tant que le niveau de surpopulation de la prison n'est pas descendu à un niveau qu'ils jugent acceptable.

Devant ce blocage, Mme Huytebroeck (Ecolo) a envoyé deux courriers officiels demandant Mme Turtelboom (Open Vld) de se saisir du problème.

"Aucune réponse ne nous est jamais parvenue", s'insurge la ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans un communiqué.

Elle souligne le mauvais état des cellules, de l'hygiène et l'alimentation, ainsi que les "nombreuses violences" dans les prisons, une situation qui "ne peut permettre aux détenus de se reconstruire" en vue de leur réinsertion dans la société.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner