Bruxelles

À quelques jours de leur départ, son coach est toujours privé du Visa lui permettant de rentrer sur le territoire américain.

En mai dernier, Amal Amjahid et son coach se rendaient pour la 7e fois aux États-Unis pour disputer les championnats du monde de Jiu-Jitsu en Californie. Mais au moment de leur embarquement pour le vol de Los Angeles, son coach Khalid Houry s'est vu refuser l'accès au territoire américain sans justifications. Amal avait alors refusé d'embarquer sans son coach.

Suite à cela, l'ambassade des États-Unis s'était excusée et leur avait promis qu'ils recevraient un visa longue durée de 10 ans. Visa qu'Amal a bien reçu mais pas son coach. Aujourd'hui, à quatre jours de leur départ pour le grand slam de Los Angeles, il est toujours sans nouvelle de son Visa et n'est pas sûr de pouvoir partir.

Seulement, si la sportive de haut niveau ne participe pas à cet événement, elle se verra privée de son titre de numério 1 mondial de Jiu-Jitsu.

La fédération francophone de Jiu-Jitsu appelle donc les politiques à multiplier leurs efforts pour permettre à Amal, la jeune Molenbeekoise, et son coach de participer à ce championnat.