Bruxelles

Une situation qui concerne 56 appartements occupés bien souvent par des locataires âgées entre 70 et 90 ans.

Depuis le début du mois de juillet, de nouvelles portes ont été installées dans plusieurs logements sociaux appartenant au Foyer anderlechtois et situés dans les rues du Corail, des Aubergines et Rabelais. Mais si les portes ont été remplacées, ce n’est toujours pas le cas des sonnettes qui ne fonctionnent pas, ni des ouvre-portes.

Cette situation concerne 56 logements dans lesquels les locataires doivent dès lors se débrouiller. Or, bon nombre de locataires sont âgés entre 70 et 90 ans et ces logements ne sont pas équipés d’ascenseurs. "Je n’entends pas quand mon médecin se rend chez moi vu que la sonnette ne fonctionne pas ! Il doit donc m’appeler sur mon téléphone et je dois descendre à pied les 5 étages pour lui ouvrir la porte et ensuite tout remonter, dénonce Marguerite, nom d’emprunt, âgée de 83 ans. Le cas échéant, si je n’ai pas la force de tout descendre à pied, je jette la clé par la fenêtre pour qu’il puisse entrer."

Anne Mertens, conseillère CPAS et conseillère communale à Anderlecht, s’insurge de cette situation. "Les locataires ne peuvent pas entendre lorsque leur médecin, kiné, assistant social ou membre de leur famille sont en bas de chez eux ! Ces locataires sont laissés à leur sort depuis plus de 5 semaines. Plusieurs locataires de la rue du Corail se sont plaints auprès du Foyer anderlechtois, mais rien n’a bougé jusqu’à présent !", s’exclame-t-elle.

Contacté, Guy Wilmart (PS), président du Foyer anderlechtois, n’est au courant de cette situation que depuis peu. "Cette situation est indépendante de notre volonté. Nous avons décidé de remplacer toutes les portes d’entrée et les boîtes aux lettres sur l’ensemble du site Shakespeare, explique Guy Wilmart. Mais bémol, dont j’ai pris connaissance que la semaine dernière, la société qui devait placer ces sonnettes n’a finalement pas pu le faire et nous avons pris contact avec une autre société qui va faire des travaux provisoires afin de permettre aux locataires d’avoir une sonnette et un ouvre- porte."

La fin du calvaire de ces locataires est toutefois proche puisque les travaux commenceront ce vendredi dans les logements sociaux de la rue du Corail. Ceux effectués dans les deux autres rues suivront ensuite et le tout sera terminé dans le courant de la semaine prochaine.