Bruxelles Une situation qui affecte fortement la qualité de vie des locataires sociaux, particulièrement âgés.

C’est la grogne du côté des locataires des trois blocs de logements sociaux de la rue du Sillon, à Anderlecht, à proximité du Ring. Et de fait, depuis le mois de septembre, ils sont privés de chauffage. Une situation aujourd’hui dénoncée par de nombreux locataires de ces logements, qui sont propriété du Foyer anderlechtois.

Ces logements sont occupés par de nombreux locataires d’un certain âge. "Les habitants sont obligés de se chauffer en enfilant de gros pulls et en utilisant des chauffages électriques. C’est scandaleux, alors qu’ils paient un loyer ! Certains sont malades et ont besoin de chaleur dans leur logement. C’est la moindre des choses", dénonce, à bout de nerfs, la fille d’une locataire.

Selon les habitants rencontrés sur place, la situation dure depuis le mois de mai. "Le Foyer anderlechtois coupe le chauffage durant l’été, ce qu’ils ont fait à partir du mois de mai. Or, le soir, nous avons aussi besoin de nous chauffer. Depuis le mois de septembre, la température a baissé et le grand froid s’installe mais le chauffage n’a toujours pas été rétabli. Nous avons déjà informé le concierge mais il est impuissant par rapport à cette situation", ajoute Georgette (prénom d’emprunt).

Ce n’est pas la première fois que ces locataires rencontrent des soucis au niveau de la gestion locative du Foyer anderlechtois. "On trouve qu’ils ne sont pas assez réactifs et tardent à résoudre les problèmes. C’est uniquement lorsque les locataires haussent le ton que le Foyer anderlechtois agit. Nous sommes maintenant contraints de nous chauffer au chauffage électrique, mais qui va payer ces frais ? Nous ? Hors de question ! Une réunion a eu lieu la semaine dernière, le mercredi 15 novembre, et ils nous ont avertis que le chauffage serait rétabli dans les 2-3 semaines, mais on ne peut pas attendre jusqu’à ce moment-là", précisent Michel et Nicole qui vivent dans un des logements depuis 35 ans.

Contacté, le Foyer anderlechtois affirme que des problèmes ont effectivement été recensés à la suite du remplacement des chaudières dans les blocs de logements sociaux. "Mais à ce jour il n’y a, à ma connaissance, plus de problème. Cependant, certains locataires n’ont pas purgé leur radiateur et on a demandé au concierge de s’assurer que tout le monde le fasse, explique Guy Wilmart (PS), président du Foyer anderlechtois. Il y a également des soucis au niveau des vannes thermostatiques, qui permettent de réguler la température d’une pièce et d’économiser de l’énergie. La société qui en a la charge va organiser des visites dans les habitations pour régler le problème."

Guy Wilmart (PS) Président du Foyer anderlechtois: "Les chaudières ont été remplacées"

"Nous avons remplacé les trois chaudières des blocs des logements sociaux de la rue du Sillon en septembre, qui sont aujourd’hui plus performantes. Le but était de réduire les charges des locataires. Nous avons rencontré quelques soucis lors de la mise en œuvre, avec des problèmes au niveau du chauffage ou de l’eau chaude, mais selon l’ingénieur, la situation est aujourd’hui rentrée dans l’ordre."