Bruxelles La situation actuelle de ce dépôt entrave les politiques de développement urbain en œuvre dans ce quartier.

Le dépôt de la Stib Jacques Brel, le deuxième à avoir vu le jour en Région bruxelloise après celui de Delta, est situé à cheval sur les communes d’Anderlecht et de Molenbeek. Il accueille notamment des bus, un hall d’entretien ainsi que du matériel nécessaire à l’exploitation de certaines lignes de bus et de métro.

Mais pour le député bruxellois Gaëtan Van Goidsenhoven (MR), l’intégration urbaine de ce dépôt est chaotique. "Comme je l’avais déploré il y a presque cinq ans, ce terrain se veut malheureusement hermétique aux échanges avec les différents quartiers environnants. Son périmètre est dégradé et ne présente aucun aménagement convenable pour les passants. Il ne dispose pas de clôtures correctement entretenues, très peu de verdure y est présente, l’éclairage y est insuffisant et ses abords sont souvent sales et insécurisés", explique-t-il.

Il s’agit pourtant d’un quartier fortement urbanisé et pour lequel de nombreux projets de revitalisation urbaine sont menés, tant par les communes que par la Région. "La situation actuelle de ce dépôt de la Stib entrave malheureusement les politiques de développement urbain en œuvre dans ce quartier", poursuit le député.

Sous la précédente législature, lorsque Brigitte Grouwels (CD&V) était ministre, un budget de 15 000 € avait été dégagé afin d’assurer un projet d’amélioration paysagère du côté de la rue de Birmingham et du boulevard Graindor. "Mais à ma connaissance, rien n’a été réalisé sur le terrain. L’objectif affiché était d’inclure cette partie du site dans le Réseau nature développé par Natagora", poursuit le député, qui a interpellé le ministre de la Mobilité Pascal Smet (SP.A) ce lundi pour savoir si une étude est prévue afin de réaliser un plan de réaménagement de plus grande ampleur de cette zone.

De son côté, Pascal Smet affirme qu’un projet de verdurisation des alentours des silos allait voir le jour. "Ce projet prévoit, entre autres, de placer des arbres palissés afin de diminuer les vues depuis l’extérieur du site vers le dépôt, de proposer de la végétation mellifère, adaptée au lieu, ne demandant pas trop d’entretien. Les espèces végétales ont été analysées par Natagora. Enfin, nous allons créer une mare afin d’y développer une faune et une flore attractives. Le timing actuel prévoit de terminer les travaux avant la fin d’année 2019", explique le ministre.

Pascal Smet (SP.A) ministre de la Mobilité : "Création d’un belvédère"

"Dans le cadre du contrat de rénovation urbaine de la gare de l’Ouest, la Stib met à disposition de Bruxelles Environnement le toit de son dépôt rue de Birmingham pour y créer un belvédère. Ceci permettra d’offrir aux riverains un large balcon urbain et un panorama exceptionnel sur le cœur de Bruxelles et le canal."