Bruxelles

Ce centre d'accueil de jour pour sans-abri recevra un financement public annuel de 55.000 €.

Les membres de l'ASBL DoucheFlux peuvent pousser un grand ouf de soulagement ! En effet, ce centre d'accueil de jour craignait de ne pas pouvoir subsister après l'hiver faute de subside régional, comme relayé dans La DH de samedi dernier, mais l'ASBL a finalement été reconnue comme centre de jour. Une information communiquée ce mercredi par Céline Fremault (CDH), ministre chargée la Lutte contre la Pauvreté à la Cocom, en réponse à une question orale des députés Alain Maron (Ecolo) et Emin Ozkara (PS).

"Le projet de budget 2018 de la Cocom prévoit, comme nouvelle politique, le financement de Doucheflux en tant que centre de jour pour sans-abri. A ce titre, il recevra un financement annuel de 55.000 €, ce qui constitue exactement la somme que reçoivent tous les centres de ce type", a commenté Céline Fremault.

"Nous avons pris connaissance et visité le chantier de Doucheflux dès l’acquisition de l’immeuble qui est désormais rénové. Ainsi, dès 2015, nous avons communiqué aux porteurs de projets que notre objectif était de soutenir des structures permettant l’aide urgente directe mais également l’accompagnement des sans-abri vers l’accès au logement et l’inclusion sociale. Tel que pensé en 2015, le projet Doucheflux ne rencontrait pas ces objectifs et restait très orienté vers une approche classique d’aide sanitaire urgente. Nous pouvons reconnaitre aujourd’hui que, depuis, le projet a beaucoup évolué et que la dimension inclusive est également présente. J’en veux pour preuve la force et la conviction que son fondateur déploient pour critiquer les approches bruxelloises trop urgentistes à son goût", ajoute Céline Fremault.

"Je signalerai enfin que, quand nous disposerons d’une nouvelle ordonnance, nous pourrons procéder à l’agrément de ce type de centres et pourrons ainsi mettre en œuvre une programmation permettant une définition efficace des besoins, des missions et des moyens", conclut la ministre.

Pour rappel, l'ASBL dispose depuis le mois d'avril d'un bâtiment flambant neuf dans la rue des Vétérinaires, à deux pas de la gare du Midi. Ce service d’accueil de jour met à disposition des personnes en situation de grande précarité un tas d’infrastructures, que ce soit des douches, des lavabos, des toilettes, des urinoirs, un salon lavoir et des consignes.