Bruxelles

Une capsule vidéo a été mise en ligne pour sensibiliser les jeunes aux dangers que peuvent représenter les paris sportifs.

La Coupe du Monde de football a débuté et avec elle, de nombreux jeunes sont confrontés à la tentation des paris sportifs. Pour les sensibiliser aux risques des jeux en ligne et rappeler l'interdiction de jouer aux moins de 18 ans, le service Prévention d'Anderlecht a décidé de lancer une campagne, à l'initiative de l'échevin de la Prévention Mustapha Akouz (PS).

"Nos équipes de prévention ont constaté que les mineurs usaient de plusieurs subterfuges pour pouvoir parier : jouer sous un faux nom ou avec l'identité d'un proche, ce qui est normalement illégal", explique Mustapha Akouz. "Certains parient également à plusieurs (avec au moins un majeur) ou demandent à un majeur de le faire à leur place (en leur promettant une partie des gains s’ils gagnent). Les possibilités sont donc multiples et les dérives, aussi. Cette dépendance au jeu peut mettre les joueurs face à de graves problèmes financiers. Même s’il y a différents types d’usages aux jeux (occasionnel, régulier, problématique voire dépendant), certains joueurs font des mises trop importantes et s’endettent. D’autres facteurs de difficultés peuvent également être identifiés tels que un stress important, une dépression, du désintérêt envers les autres pans de leur vie (famille/école/travail/loisirs…), un comportement agressif, un isolement, etc."

Afin de sensibiliser les jeunes, la commune s'est associée à un animateur audiovisuel du service Prévention afin de créer une capsule vidéo de sensibilisation à cette thématique. Celle-ci sera diffusée sur la page Facebook de la commune et lors de certains événements, pendant la Coupe du Monde.