Bruxelles

Les averses de mercredi remettent en cause les dernières analyse de qualité de l'eau.

Les organisateurs du Big Jump, prévu ce dimanche dans le canal Ceria-Coovi maintiennent leur projet mais préviennent les amateurs que leur participation reste entièrement à leur charge. Pourquoi ? Pour deux raisons principales.

Primo, les analyses de l'eau du canal effectuées par Brulabo étaient très bonnes mardi dernier. Néanmoins, "cette qualité ne peut être garantie ce dimanche en raisons des fortes pluies", commentent les organisateurs sur leur page FB. En d'autres termes, "la qualité de l'eau du canal était très bonne mardi lorsque nous avons prélevé les échantillons, comme l'année dernière, mais elle ne peut être garantie dimanche en raison des fortes pluies de mercredi soir."

"Bruxelles, comme de nombreuses villes à travers le monde, dispose d'un réseau unitaire d’assainissement. Cela signifie que les eaux usées et les eaux pluviales se retrouvent dans les mêmes tuyaux sous les rues et qu'elles vont toutes deux aux usines de traitement de l'eau dans le sud et le nord de Bruxelles pour être nettoyées. Ce n'est généralement pas un problème. Ce n'est que lors de rares moments de fortes pluies que les conduites ne peuvent pas absorber la quantité d'eau de pluie, ce qui entraîne des déversements d'eaux usées non traitées dans la Senne ou le canal, l'eau de pluie mélangée aux eaux usées des ménages et autres bâtiments."

Les organisateurs ont tenté de vérifier si cette situation s'est réellement déroulée mercredi soir, "malheureusement les administrations responsables ne peuvent pas le dire puisqu'elles ne se connaissent pas. Alors que la quantité d'eau dans les tuyaux collecteurs d'eaux usées est surveillée en permanence (voir www.flowbru.be), les données ne permettent pas de conclure si des débordements ont eu lieu ou non. Cela nécessite une visite personnelle sur place qu'il n'a pas été possible de programmer avec un si court préavis." Tandis qu'un nouveau test ce dimanche n'est pas possible. Nous ne pouvons donc pas garantir et ne pouvons pas assumer la responsabilité de la qualité de l'eau ce dimanche au Big Jump.

Secundo, 'Nous avons été contactés indirectement par les responsables du Port de Bruxelles pour nous empêcher de sauter, même si nous n'avons jamais eu de problèmes dans le passé. Nous attendons donc que les autorités se présentent dimanche. Nous considérons le Big Jump comme un acte de désobéissance civile pour soulever le problème de la qualité de l'eau et du manque de baignade en plein air à Bruxelles et nous espérons que l'édition de cette année marquera un tournant pour amener les responsables autour de la table pour organiser officiellement la baignade dans le canal, même si ce n'est que pour l'événement annuel Big Jump pour le moment."

En raison des deux faits mentionnés, que la qualité de l'eau ne peut pas être garantie et que les autorités pourraient se présenter pour nous empêcher de sauter, nous tenons à vous rappeler une fois de plus votre responsabilité personnelle. Si vous sautez avec nous, vous le ferez sur votre propre responsabilité.