Bruxelles Ikea compte céder une partie de son terrain pour permettre la création d’une bande de circulation supplémentaire.

Le visage de la chaussée de Mons, à proximité du ring de Bruxelles dans la commune d’Anderlecht, est en passe de changer de visage. L’objectif: améliorer la fluidité de la circulation sur cet axe régional massivement fréquenté et qui constitue une des portes d’entrée vers la capitale.

“Les objectifs sont multiples, explique le cabinet du ministre de la Mobilité Pascal Smet (SPA). Il s’agit de redessiner cette entrée de ville, mieux organiser la circulation, sécuriser les traversées piétonnes, offrir un espace aux cyclistes, garantir l’accessibilité des commerçants en fluidifiant le trafic. L’idée est donc d’améliorer la situation entre le pont de la SNCB, rue de Zuen, jusqu’à la fin de la zone commerciale où se situent les bâtiments d’Ikea et de Coca-Cola.”

Pour ce faire, des discussions sont actuellement en cours avec les communes d’Anderlecht et de Leeuw-Saint-Pierre, mais aussi avec Ikea afin que l’entreprise cède une partie de son terrain. Une discussion est aussi en cours avec Brico pour voir comment concilier au mieux ce projet et leur accessibilité. “On espère pouvoir introduire un permis d’urbanisme dans les mois qui viennent”, ajoute le cabinet de Pascal Smet.

Cet aménagement permettra, de plus, de faciliter l’accès au géant suédois. “On enregistre chaque week-end des files interminables pour accéder au magasin et c’est pourquoi nous sommes en train de voir avec Ikea pour qu’ils cèdent une partie de leur terrain afin d’ajouter une bande de circulation, en conservant la bande de bus et la piste cyclable”, a de son côté commenté Françoise Carlier (MR), échevine de la Mobilité à Anderlecht.

L’information a été confirmée par Ikea. “Nous allons effectivement céder gratuitement une partie de notre terrain pour contribuer à trouver une solution pour améliorer et fluidifier la circulation sur la chaussée de Mons, a commenté Annelies Nauwelaerts, responsable presse chez Ikea Belgique. Un dialogue est encore en cours avec les communes concernées, Coca-Cola et Les Petits Rien et un permis d’urbanisme devrait être introduit dans les prochaines semaines.”

Enfin, l’objectif est aussi de penser à l’accessibilité du futur parking de dissuasion de 1.300 places qui devrait être construit sur le campus du Ceria l’année prochaine.