Bruxelles

Selon un conseiller de police, aucun policier n'a été dépêché sur place.

C'est un dramatique accident qui a été évité de justesse le dimanche 6 mai dernier. Il est environ 16 heures 30 lorsque plusieurs promeneurs ont été témoins de la chute dans l’étang du Parc Astrid d’Anderlecht d’un garçonnet âgé d’environ trois ans.

Les frères et sœurs âgés d’une dizaine d’années qui l’accompagnaient se sont engagés à leur tout dans l’étang pour leur secourir mais en vain. "Le jeune garçon était sur le point de se noyer lorsque deux promeneurs ont plongé dans l’étang et ont pu le ramener à la surface", relate Alain Kestemont (Défi), conseiller de police de la zone Midi (Anderlecht, Forest, Saint-Gilles).

"Plusieurs promeneurs et témoins de la scène me signalent avoir appelé le dispacthing de la zone de police Midi et demandé, dès que l’enfant avait fait sa chute dans l’étang, l’envoi d’une patrouille ! Mais aucune patrouille de police n’a été dépêchée sur place, ni durant l’indicent, ni après. Des patrouilles rencontrées dans le Parc Astrid plusieurs heures après l’incident par les promeneurs ne semblaient pas même au courant de ce qui s’était passé", ajoute Alain Kestemont, qui va interpeller le collège de police.